91% des propriétaires prêts à s’équiper en énergies renouvelables, dont 47% en autoconsommation solaire

Eco Prêt à taux zéro (Eco PTZ)
Qu’est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?
12 juin 2018
1001 gestes pour protéger la planète et maîtriser ses dépenses d’énergie
Guide pratique | 34 astuces pour faire des économies d’énergie & d’eau chez soi au quotidien
5 juillet 2018

91% des propriétaires prêts à s’équiper en énergies renouvelables, dont 47% en autoconsommation solaire

Publié le 28 juin 2018 - Mis à jour le 4 mai 2024

En résumé

La hausse du prix de l’énergie pèse indéniablement de plus en plus dans les ménages, qui cherchent avant tout à maîtriser ses dépenses d’énergie. L’autoconsommation profite de cette tendance, qui se renforce entre 2016 et 2018. L’opinion publique plébiscite fortement les énergies renouvelables dites ENR, en comprend ses avantages et déclare être prête à s’équiper dans les 5 ans d’une installation d’autoconsommation solaire, surtout lors de travaux de rénovation.

La consommation de sa propre production locale est privilégiée par les futurs auto-consommacteurs, au détriment de la revente de surplus au réseau public. Le faible prix de rachat par ERDF explique indéniablement cette position.

Le prix de l’investissement reste toujours l’un des premiers freins. Mais pour 68% des Français, s’équiper en énergies renouvelables est perçu comme le meilleur investissement financier, devant l’achat d’un véhicule propre ou un placement immobilier (60%).

La confiance est primordiale dans ce type de projet. Le label RGE est le critère principal retenu par les Français, lors du choix d’un professionnel pour la réalisation de ses travaux de rénovation énergétique. Celui-ci a aussi pour avantage de permettre l’accès à certaines aides publiques, qui majoritairement sont bien connues des répondants.

Pour éviter les peaux de bananes ..choisissez un installateur conventionné. Sachant que le label RGE est nécessaire mais pas suffisant, COMWATT a signé un grand nombre de conventions avec des installateurs de qualité dans toute la France. Cette convention permet d’obtenir des artisans un engagement de qualité supplémentaire et de permettre à Comwatt de superviser une centaine de points de contrôle (qualité du matériel, de ma pose, du processus,…). Il est alors d’autant plus facile de passer à l’autoconsommation quand tout est clair et sécurisé.

Défi technologique autant que projet sociétal, la transition énergétique va bouleverser nos modes de vie. Les énergies renouvelables concourent à cette révolution dont nous sommes tous à l’aube. Leur production croît régulièrement dans le mix énergétique français. On peut même affirmer au regard des dernières enquêtes d’opinion, que l’autoconsommation solaire a le vent en poupe en France.

Même si, dans le domaine de l’autoconsommation, la France reste en retard sur ses voisins européens (en Allemagne, environ 5% de la population produit une partie de son énergie électrique, alors qu’en France nous en sommes à 0,06%), la loi du 24 février 2017 a permis de fixer un cadre légal qui permet le développement de ce nouveau mode de consommation.

Les dernières études rendues par RTE en 2017 estiment que les productions solaire et éolienne pourraient représenter 75% des productions renouvelables d’ici 2035. Ces mêmes études poursuivent en soulignant que l’autoconsommation individuelle concernera 4 millions de ménages à horizon 2030, tandis que l’autoconsommation collective commencera elle-aussi à se développer dans l’hexagone.

Mais à l’heure d’aujourd’hui, comment les Français perçoivent-ils déjà l’énergie solaire ? L’autoconsommation photovoltaïque est-elle une solution connue, pouvant être retenue et si oui pourquoi ? Quels peuvent-être les meilleurs acteurs de cette transition du point de vue du consommateur lambda ? Autant de questions qui méritent une réponse.

Ainsi, pour y voir clair, OpinionWay avait réalisé en mai 2016 un sondage pour le compte d’Enerplan, auprès de 1010 personnes représentatives de la population française. Ce sondage faisait déjà apparaître que 47% des français souhaitaient investir et passer le cap des ENR dans les 5 ans à venir. Après une baisse en 2017, cette tendance repart à la hausse. Une nouvelle étude a été réalisée par le même organisme en Janvier 2018. Ils sont désormais 91% à déclarer  être prêt à s’équiper lors de travaux de rénovation.

Découvrons ensemble les grandes lignes de ces 2 baromètres passionnant, révélateurs de l’opinion publique sur les énergies renouvelables.

L’Autoconsommation ;
un concept connu, attendu et plébiscité par les Français

En quelques années, notre façon de produire l’électricité a évolué : les progrès techniques et l’évolution des mentalités nous amènent à envisager de nouvelles solutions, moins centralisées et plus respectueuses de l’environnement. Le développement croissant des énergies renouvelables (solaire, éolien terrestre et marin, hydraulique, géothermie, biomasse…) illustre parfaitement le changement de modèle auquel nous assistons. S’il y a maintenant une décennie, on parlait beaucoup de produire de l’énergie solaire dans le but de la revendre, désormais c’est l’autoconsommation qui intéresse les particuliers. Mais que veut dire autoconsommation ?

Mais qu’est-ce que l’autoconsommation exactement ?

On entend par autoconsommation le fait de consommer soi-même l’énergie que l’on a produite sur place. Le but est de réduire sa dépendance à un fournisseur d’électricité et de produire suffisamment pour couvrir une partie des besoins en énergie, nécessaires au bon fonctionnement de son logement.

Dans ce nouveau paradigme, nous sommes dans un mode de production décentralisé, locale et à faible échelle.

Ainsi, dans le cas de l’autoconsommation solaire, les particuliers équipent leur maison de panneaux photovoltaïques qui leur permettent de produire de l’énergie solaire. Cette électricité verte est transformée en courant alternatif qui vient alimenter les appareils électriques de la maison (chauffage, électroménager…).

L’intention des Français à s’équiper en énergies renouvelables se confirme

En 2018, le baromètre annuel OpinionWay révèle que 91% des particuliers se déclarent prêt à s’équiper en énergies renouvelables à l’occasion de travaux de rénovation. 30% d’entre eux l’envisageraient même de manière certaine.

De plus, concernant l’autoconsommation solaire, 47% déclarent être prêt à investir dans un gestionnaire d’autoconsommation, en grande majorité dans les 5 ans à venir. La révolution énergétique et écologique est donc bien en marche.

D’autant que plus d’1 Français sur 3 est déjà équipé d’au moins un système valorisant les énergies renouvelables et 27% d’entre eux prévoient de le faire. Le taux d’équipement atteint aujourd’hui 47% chez les propriétaires, ce qui n’est pas négligeable.

En 2016, 86% des français connaissaient la possibilité de produire leur propre électricité avec des panneaux solaires. Cette tendance se confirme aussi en 2018. Toutefois, plus de 63% avouaient ne pas connaître le cadre réglementaire qui encadre la pratique de l’autoconsommation. L’absenc