Comment réduire mon empreinte carbone en 6 astuces ?

great wall 3675637 1280
Les Chinois vont 2 fois plus vite que prévu dans le déploiement du solaire
8 novembre 2018
panneaux solaires nord
Autoconsommation ; rentable aussi dans le Nord de la France
14 novembre 2018

Comment réduire mon empreinte carbone en 6 astuces ?

Publié le 14 novembre 2018 - Mis à jour le 4 mai 2024

Le développement durable nous a fait prendre conscience de l’empreinte écologique générée par nos actes et nos actions de tous les jours. D’ailleurs on nous parle régulièrement de l’empreinte carbone et des impacts qu’elle représente sur la planète et plus principalement sur le réchauffement climatique. Cependant il n’est pas toujours chose facile de comprendre comment nous, consommateurs, nous l’impactons.

Avant d’aller plus loin, posons-nous la question de savoir ce qu’est l’empreinte carbone et ce qu’elle représente pour chacun d’entre nous. Une étude poussée des données publiques a été réalisée par le site ravijen, qui se base sur les données de consommation provenant des années 2015 à 2017, permet de répondre à cette question. Aussi, quelles peuvent être les solutions pour la réduire ?

Ainsi, découvrez ce qui est à votre portée pour modifier vos modes de consommation d’énergie et agir à votre échelle. Devenez éco-citoyen.

Cas pratique: l’empreinte écologique sur la métropole Lilloise

1. C’est quoi l’empreinte carbone ?

L’empreinte carbone correspond aux émissions de gaz à effet de serre liées à notre consommation autrement dit à notre mode de vie. L’intérêt de l’empreinte carbone, c’est qu’elle nous permet de déterminer nos émissions de gaz à effet de serre en fonction de nos modes de vie et nos actes de consommation. 

2. Combien cela représente-t-il ?

empreintecarbone2 On comptabilise 12 tonnes de CO2 en moyenne par Français, bien entendu cela peut varier en fonction des niveaux de consommation de chacun.

On s’aperçoit rapidement que les principaux pôles de consommation sont représentés notamment par l’utilisation de la voiture et des transports en général mais aussi par les énergies utilisées pour le logement. Bien entendu les autres pôles représentent des consommations régulières comme celui des biens de consommation et de l’alimentation qui ne sont néanmoins à ne pas négliger bien qu’il soit utiles.

Bien évidemment, pour ceux qui ne prennent jamais leur voiture ou l’avion par exemple, comptabiliseront un chiffre moins conséquent ainsi que sur l’ensemble de vos consommations, mais vous est-il facile de déterminer votre consommation ? Quels sont les pôles que vous sollicitez le plus souvent ? Déterminez les solutions et astuces dans la suite de notre article

3. L’empreinte carbone liée aux transports

La voiture, est sans doute la plus grande charge de notre empreinte carbone. Par son usage, émetteur de CO2, mais aussi par son achat, une voiture émet de 5 à 8 kg de CO2/kg de voiture par sa fabrication.

En France, une voiture effectue en moyenne 12500 km par an, dont 39% pour les trajets liés au travail.  La distance domicile-travail représente en moyenne 8 km. Selon l’Insee, 58% des personnes ayant moins de 1 km pour se rendre à leur travail utilisent la voiture.

Des distances qui seraient facilement réalisables en transports en communs ou par vélo. Les transports en commun restant le moyen le moins carboné pour se déplacer hors vélos & la marche bien-sûr.

Astuce 1: Le premier moyen de réduire les émissions polluantes du secteur de l’automobile, c’est de réduire les achats de voiture en achetant une voiture la plus propre possible plutôt que de la changer régulièrement.

Astuce 2: Le second, c’est de réduire l’usage de la voiture, anticiper les trajets courts à plusieurs, éviter de prendre la voiture pour de petits distances…

4. L’empreinte carbone liée aux logements

La taille moyenne des logements a augmenté depuis 40 ans, doublant presque la surface habitable par personne passant selon le journal Le Monde de 23 à 40 m2 par personne. Cela peut expliquer l’impact énergétique que peut avoir votre logement. En effet, à efficacité énergétique comparable, il vous faudra plus d’énergie pour vous chauffer dû à l’agrandissement de votre surface habitable.

Astuce 3 -Comment faire des économies de chauffage

En dehors de ce simple fait, nous consommons énormément d’énergies dans notre maison à travers nos différents appareils électriques. En dehors de leurs utilisations parfois quotidiennes, nous ne sont plus en sorte de déterminer le nombre d’appareils que nous avons en veille ni le nombre d’appareils que nous utilisons de manière générale. La facture grimpe, vous ne trouvez pas toujours les solutions pour économiser, à part les heures creuses & les heures pleines, la gestion de la veille de vos appareils…

5. Quelles solutions s’offrent à moi ?

Vous l’aurez bien compris l’habitat individuel, couplé à l’usage de la voiture, est un facteur majeur de nos émissions de gaz à effet de serre. Pourtant il existe des solutions et des astuces à portée de main vous permettant de réduire votre impact environnemental.

Commençons par l’habitat, en effet une maison peut représenter une consommation excessive si l’on se laisse vite dépasser. Comment ?

  1. Par l’état global de sa maison,
  2. Par l’utilisation de chauffage ou climatiseurs excessifs,
  3. Par l’utilisation d’électroménager.

Rassurez-vous sans à devoir vous en séparez, vous allez simplement changer vos habitudes qui vous permettront un de moins polluer et de moins consommer donc de faire des économies d’énergie. L’investissement dans une énergie renouvelable peut être une solution envisageable.

Astuce 4: L’autoconsommation couplée à un gestionnaire d’énergie peut vous permettre de gérer vos consommations pour effectuer des économies sur votre facture d’énergie sans perte de confort

Et puis la voiture, c’est un bien de consomma