1) Le solaire coûte très cher …. faux

Le solaire était l’énergie la plus chère il y a 10 ans, elle devient progressivement la plus compétitive, et cela sans subventions.
D’un côté, le prix des modules photovoltaïques a été divisé par 4 en 4 ans. Selon le rapport de la banque Lazard (voir source sur Blog Comwatt.com), le solaire en autoconsommation devient en 2014 le moyen le moins cher de produire de l’électricité.
De l’autre, plus de 50% de la facture d’électricité est constitué du prix du transport de l’électricité (en France et partout dans le monde). Ainsi en autoconsommation, quand on produit et consomme sur place, on évite les frais de transport. C’est ce qui explique que même si le charbon et le gaz de schiste sont à des prix bas, l’autoconsommation coûte au final moins cher à l’usager.
Si dans un premier temps, les Allemands ont installé du solaire pour des raisons de respect de l’environnement, en 2014, les principaux pays qui installent du solaire le font pour des raisons économiques (Chine, USA et Japon).

2) Il est interdit de produire l’énergie qu’on consomme…. faux

Depuis l’année 2000 et les premières lois sur la transition énergétique, il est parfaitement légal de produire et consommer son énergie, seulement peu de gens le faisaient car ce n’était pas rentable. Tant que le solaire était un moyen de production onéreux, presque la totalité des projets revendaient toute leur production à l’Etat car c’était le seul moyen de rentabiliser l’investissement solaire. Maintenant, avec la baisse du solaire, il devient plus économique de consommer sa propre énergie que de la vendre.

3) Le solaire ne pourra jamais produire assez d’électricité pour couvrir les besoins… faux

Les Allemands ont déjà installé plus de 35 GW de production solaire, ce qui correspond à la production annuelle de 7 centrales nucléaires. Au niveau mondial, le solaire représente plus de 50% des nouvelles capacités de production. Le rapport de l’ADEME a démontré par une étude approfondie que la France pouvait produire 100% de son énergie de manière renouvelable à un prix moins élevé que le mix énergétique avec du nucléaire. Enfin, si nous équipions 50% des toitures de l’hexagone, nous produirions annuellement 100% de la consommation française d’électricité.

4) Le solaire crée des emplois en Chine et pas en France… faux

Avec leur baisse importante de prix, les modules photovoltaïques ne représentent plus que 25% du prix du projet en autoconsommation. Le reste de la facture est composé à 25% de matériel fabriqué en France et en Europe (câble, système de fixation et onduleurs) et à 50% du prix de la main d’oeuvre (bureau d’études, électricien, couvreur etc..). De manière générale, à production équivalente, les énergies renouvelables nécessitent 10 fois plus de mains d’oeuvre que la production centralisée d’énergie (selon le ministère allemand de l’énergie).

5) Le solaire est un produit manufacturé plus polluant à fabriquer que les autres… faux

Les modules solaires ne sont pas des produits manufacturés plus polluants qu’un aspirateur, un ordinateur … Les modules solaires cristallins ne consomment pas de ressources rares, il n’existe aucun élément de sa composition qui peuvent représenter un goulot d’étranglement selon une étude récente du MIT pour UBS .

6)Le solaire n’est pas recyclable… faux

Dans le prix du matériel solaire, le prix du recyclage est inclus. Les modules photovoltaïques cristallins (95% du marché solaire) sont parfaitement recyclables.

7) Le solaire nécessite beaucoup d’énergie lors de sa fabrication… faux

En moins de 1,5 années, le module photovoltaïque a produit davantage d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer. Avec une espérance de vie de 40 ans, chaque module fabriqué permet de produire autant d’énergie pour en fabriquer 25 autres. C’est un cercle vertueux. Depuis 2011, la production de l’ensemble des modules solaires a dépassé la consommation de l’ensemble des usines de fabrication de modules solaires.

Power to change

Les + Comwatt :

Profitez du Soleil en découvrant nos offres !

Découvrez notre guide d’autoproduction pour “les nuls” !